Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Parrainage
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Associations / CCSJ / Parrainage

Parrainage

Qui sommes-nous ?

Dans le cadre du décret de l'Aide à la Jeunesse de 1991 et suite à une réflexion sur les besoins dans la province de Namur, le Conseil Coordination Services Jeunes (A l’époque, service d'accueil familial d'urgence), décide de créer en 1996 un service de parrainage appelé actuellement C.C.S.J. "Familles-relais". Deux assistantes sociales mi-temps ont été engagées dans ce cadre.

En mars 2003, ce n’est plus qu’une assistante sociale mais à temps plein qui s’est occupée du suivi des situations avec l’appui pour certaines tâches de l’équipe du C.C.S.J.

En septembre 2007, le service a bénéficié de moyens financiers de la Communauté Française en tant que Projet pilote de l’Aide à la Jeunesse et ce, durant trois années.

Depuis Septembre 2010, le service est reconnu comme projet expérimental (ex projet pilote) avec cette fois-ci, la possibilité d'engager une psychologue à quart temps.

Vu le décret du 18 janvier 2018 portant le code de la prévention, de l’aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse, notre service est reconnu comme service d’accompagnement en parrainage.

Qu’est-ce que le parrainage ?

C’est l’accueil bénévole, ponctuel ou régulier, par une personne physique, dénommée « parrain » ou « marraine », d’un jeune, indépendamment d’une mesure d’aide ou de protection. Cet accueil vise la construction d’un lien privilégier entre le jeune et le parrain ou la marraine avec pour objectif le développement harmonieux et l’épanouissement du jeune, tout en respectant la place de ses parents ou autres titulaires de l’autorité parentale. Le processus de parrainage est un engagement sur la durée et la régularité. Le cas échéant, il peut s’envisager de manière plus ponctuelle.

Le parrainage est une action de prévention qui vise la socialisation, la reconnaissance, la valorisation et l’acquisition de la confiance en soi des jeunes et permet de réduire les risques de difficultés vécues par le jeune.

Le service d’accompagnement du parrainage travaille sans mandat administratif ou judiciaire, avec la libre adhésion et la garantie de l’anonymat.

Quel est le rôle du service ?

  • Evaluer avec les personnes responsables l’intérêt du projet de parrainage pour e jeune ;
  • Rechercher l’adhésion des titulaires de l’autorité parentale ou de l’autorité mandante au projet de parrainage ;
  • Veiller à l’adéquation entre le jeune et la personne qui propose de le parrainer ;
  • Informer chacune des parties des implications du projet de parrainage et de l’obligation de respecter la place de chacun ;
  • Régler les modalités pratiques en accord avec les parties (rythme des rencontres, transport, hébergement,…) ;
  • Organiser l’agrément des candidats au parrainage par l’intermédiaire de trois entretiens (informatif, psychologique et mises en situation) et constituer le dossier administratif de ceux-ci ;
  • Assurer le suivi et l’accompagnement du parrainage en se posant comme tiers facilitateur ;
  • Développer un soutien à la prise en charge du jeune à l’égard des parrains et des marraines ;
  • Assurer la promotion du service d’accompagnement du parrainage ;
  • Informer et conseiller les services agréés ou non qui collaborent à l’application d décret du 18 janvier 2018 ;

Les demandes de parrainage

Elles peuvent provenir du service d’hébergement s’occupant de l'enfant. Cela lui procure alors une bulle d’air en dehors de son quotidien et lui permet de sortir du cadre institutionnel. Il peut ainsi découvrir un autre modèle familial et créer de nouvelles relations.

Les demandes peuvent également provenir de la famille d’origine de l’enfant, souvent monoparentale. Dans ce cadre, en plus d’être bénéfique pour l’enfant, le projet de parrainage permet aux familles de souffler de temps à autre en confiant leur enfant à un parrain ou une marraine un week-end sur deux, ainsi qu’une partie des vacances scolaires.

La mise en place d’un parrainage

Après avoir réalisé un « matching » entre le parrain et/ou la marraine et l’enfant, une rencontre est organisée entre toutes les parties. Les accords pris font l’objet d’une charte qui sera signée par l’ensemble des intervenants. Celle-ci n’est pas figée et elle peut être revue chaque fois que nécessaire, notamment lors des évaluations avec notre service.

Dans un premier temps, le service accompagne de manière proactive le parrainage. Ensuite, progressivement, l’accompagnement se fait de façon plus souple en fonction de l’évolution du parrainage, l’objectif étant l’autonomisation de celui-ci. Le service peut toutefois être ré-interpellé pour un conseil ou une réactivation du suivi en cas de difficultés ou d’un changement important dans la situation du jeune. Si des problèmes surgissaient, il est évident que l’accueil peut être remis en question et retravaillé avec les différentes parties