Attention

Tous nos bureaux seront fermés le lundi 11 novembre et du 15 au 17 novembre 2019 inclus.

Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Pyrale du buis

Attention à vos buis!

Selon les conditions météorologiques, d’avril jusque novembre, la pyrale du buis (Cydalima perspectalis), originaire d’Asie, envahit les buis. Apparue en Belgique en 2010, elle étend son aire de dispersion partout en Europe occidentale. Ces chenilles dévorent les buis à un rythme rapide et finissent par les abîmer de manière irrémédiable. Pour préserver vos buis, une surveillance attentive s’avère nécessaire pour détecter au plus vite la présence de la chenille.

Prévenir plutôt que guérir

  • Dès la fin de l’hiver, repérez et détruisez les chenilles hivernantes.
  • Taillez les buis en leur laissant suffisamment d’espace. Les plants dont la ramure est plus aérée sont davantage épargnés ;
  • Favorisez la présence d’oiseaux insectivores au jardin par la pose de mangeoires et de nichoirs à proximité du buis ;
  • Choisissez une plante alternative au buis tel le houx crénelé (Ilex crenata), le chèvrefeuille arbustif (Lonicera nitida ‘Maigrün’ ou ‘Elegant’) ou le Fusain du Japon (Euonymus japonicus ‘Microphyllus’) ;

Que devez-vous faire si votre buis est attaqué ?

Quand vous apercevez les premiers signes d’infestation (feuilles grignotées ou feuilles collées par une toile, déjections vertes, ...) il vous reste quelques moyens pour limiter les dégâts :

  • Ramassez les chenilles à la main est envisageable pour autant qu’elles soient ensuite détruites. Les chenilles ne sont pas urticantes.
  • Aspergez de l’eau à haute pression sur le feuillage pour faire tomber les chenilles sur le sol. L’utilisation de filets/cartons disposés au sol facilite la récolte de l’insecte.
  • Taillez les branches infestées en évitant la propagation des œufs et chenilles de la pyrale. Il est impératif de les éliminer dans la poubelle des déchets ménagers et non pas dans les déchets verts ni dans les composts, ce qui ne détruit pas les œufs et favorise leur dispersion. Le Parc à conteneurs de Jemeppe-sur-Sambre ne reprend pas les branches infestées.
  • Traitez avec une solution contenant des nématodes parasites (Steinernema carpocapsae) en combinaison avec d’autres moyens de lutte dès que la température du sol est de minimum 10°C. Vous pouvez mettre de la poudre de lave sur les feuilles.

En dernier recours, pulvérisez un insecticide à faible impact contenant du spinosad ou du pyrèthre (pyréthrines). Ces produits ne sont pas sélectifs et tuent également les pollinisateurs, indispensables à notre écosystème.

D’autres chenilles peuvent grignoter les feuilles de votre jardin, retrouvez dans le fichier suivant des techniques pour jardiner sans pesticides.