top of page

Jem'Entreprendre : l'éveil d'une communauté entrepreneuriale


Jem'Entreprendre, c'est un modèle unique de réseautage local. Sous le couvert de l'ADL dans un premier temps, les membres, tous indépendantes et indépendants établis sur le territoire communal, ont progressivement créé un espace convivial où les entrepreneurs se rencontrent, collaborent et s'épanouissent dans une atmosphère chaleureuse. Aujourd'hui, leur ASBL vole de ses propres ailes.


Jem'Entreprendre a émergé en réponse à un besoin de réseautage et de collaboration entre les indépendants de Jemeppe-sur-Sambre. Initialement lancées sous l'ADL, l’agence de développement local, les soirées de réseautage ont rapidement pris de l'ampleur, réunissant jusqu'à une centaine d'entrepreneurs différents sur l’année.


La première avait été lancée en juin 2022. C’est dire si le développement a été rapide. « Mais, dès la 1re soirée, j’avais tout de suite dit que le but était de transmettre ça aux entrepreneurs eux-mêmes, en les guidant et en les assistant pour les débuts », explique Laurence Bourgeois, chargée de projets au sein de l’ADL. Ce fut fait en février dernier lors de la soirée de remise des prix aux indépendants. « Ils ont créé leur ASBL. J’en avais les larmes aux yeux, c’est un magnifique projet. »


Et c’est surtout un projet qui a une âme et une convivialité qu’on ne retrouve pas dans les clubs d’affaires classiques.


Désormais l’ASBL compte six membres fondateurs. Frank Renquet, spécialiste vidéo est l’un d’eux : « On a gardé la même trajectoire, les mêmes objectifs si ce n’est que la cotisation est fixée à 150€/an », détaille-t-il. « Pourquoi 150 euros ? Parce qu’on a fait un budget prévisionnel et ça nous semble cohérent surtout qu’à un moment, on va tenter d’être autonome en termes de matériel. Pour l’instant, on utilise le canal ADL, mais nous aurons besoin de notre propre matériel. Dans un premier temps, on a besoin de fidéliser les indépendants de la commune. Dans les soirées on va systématiquement essayer de prévoir une animation. » Il y aura une soirée par trimestre, à 10€/soirée.


Au total, cela reviendra donc à 190€/an (boissons et repas compris) pour bénéficier de l’appui de ce réseau dynamique et convivial. Lors des soirées, des indépendants présentent leurs activités, ils apprennent à se connaître et à collaborer entre eux.


« Ceux qui vont aux soirées font désormais les recommandations des autres indépendants de Jemeppe », ajoute à cet effet, Laurence Bourgeois.


« Avant je ne me rendais pas compte du tissu entrepreneurial sur Jemeppe », appuie Frank Renquet, « mais l’ADL a bien mis ça sur le devant de la scène. Désormais, on va essayer d’aller plus loin, tout en gardant ce côté humain et convivial qui est essentiel. Se rendre compte qu’on n’est pas seul, qu’on est compris et qu’il y a une véritable appartenance au groupe, c’est important. Jem’Entreprendre, c’est du réseautage, des collaborations, mais le côté humain y est essentiel. »


CONTACTS

Sarah Huaux 0497 92 01 65

Comments


bottom of page